top of page
  • PICTO_YT
  • PICTO_INSTA
  • PICTO_FB

Le duo Romain Dumas / Denis Giraudet s'impose!

Après s’être imposé une première fois en 2016, l’équipage Romain Dumas / Denis Giraudet sur Porsche 911 remporte la 23ème édition du Tour de Corse Historique, décrochant pour le panache le temps scratch de la dernière épreuve spéciale du rallye.

Romain Dumas et Denis Giraudet (Porsche 911), vainqueurs de l'édition 2023.


Partis de Porto-Vecchio mardi dernier, les concurrents étaient de retour samedi dans la ville portuaire. A l’image des éditions précédentes, la version 2023 a fait honneur à sa réputation de rallye historique parmi les plus longs et les plus techniques de la planète, sollicitant durement les mécaniques et les équipages, avec un parcours renouvelé chaque année sur les plus belles routes de Corse. Telle est la formule qui a fait son succès auprès des concurrents avec un engouement croissant au fil des ans, au point d’enchainer les records de participation. De 350 en 2021, la liste des engagés est passée à 380 en 2022 et 2023 avec 14 pays représentés cette année : Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, Espagne, Finlande, Grande-Bretagne, Italie, Luxembourg, Monaco, Norvège, Portugal, Suisse et France.

De retour sur le Tour de Corse Historique au volant d’une Porsche préparée par ses soins, Romain Dumas ajoute donc un nouveau succès à un palmarès déjà pléthorique. Auteur d’une brillante carrière en circuit avec deux victoires au classement général des 24 Heures du Mans avec Audi, puis Porsche, ainsi qu’aux 24 Heures de Spa, 24 Heures du Nürburgring ou encore 12 Heures de Sebring, le pilote Gardois s’est ensuite pris de passion pour le rallye. Grand amateur de courses historiques, Romain Dumas fait équipe avec un autre grand nom du sport automobile en la personne de Denis Giraudet, ancien copilote de Didier Auriol en championnat du monde des rallyes, crédité de cinq victoires dans cette discipline dont celle du Tour de Corse en 1995, avant de devenir champion d’Europe des rallyes en 1996 avec Armin Schwarz. Durant ces quatre journées, le vainqueur de l’édition 2023 s’est adjugé sept des quatorze épreuves spéciales courues. « Mon objectif en m’alignant au Tour de Corse Historique consistait à montrer qu’une Porsche bien pilotée peut s’imposer face aux nombreuses BMW M3. Je suis content d’y être parvenu face à des adversaires particulièrement affutés et des pilotes locaux qui connaissent parfaitement le terrain. Comparé à l’édition 2016, je trouve que le niveau est beaucoup plus relevé cette année. Les voitures et les équipages qui jouent la gagne sont bien mieux préparés ! ».


Olivier Capanaccia/Audrey Nesta (BMW M3)


Alain Oreille/Sylvie Oreille (Porsche 911 Carrera RS)

Stoppé dans son élan à mi-parcours l’an dernier en raison d’un problème moteur sur sa BMW M3, Olivier Capanaccia associé à Audrey Nesta, achève l’édition 2023 au 2ème rang du classement général et remporte la catégorie J2 après s’est révélé un adversaire de premier plan, signant le meilleur chrono dans six épreuves spéciales sur quatorze : « Nous avons essayé de mettre la pression sur Romain Dumas jusqu’au bout. Malheureusement, nous avons perdu trop de temps lors de l’avant-dernière étape. Il n'en demeure pas moins que je suis satisfait de notre résultat derrière un équipage aussi chevronné que Dumas/Giraudet ».

Le couple Alain et Sylvie Oreille sur Porsche 911 Carrera RS, vainqueur de l’édition 2022, s’est également battu jusqu’à la fin pour tenter de décrocher une deuxième victoire d’affilée. En vain. « Cette dernière journée s’est révélée difficile pour nous. Lorsque j’ai vu les chronos des leaders dans les premières spéciales de la journée, j’ai compris que je ne pourrais pas aller les chercher à la régulière. Toujours est-il que nous sommes satisfaits de cette nouvelle participation. Notre voiture a fonctionné à merveille durant tout le rallye. Chaque année, je dis que c’est mon dernier rallye, mais l’année suivante je reviens ! »

Quatrième du classement général VHC et 2ème de la catégorie J2, l’équipage Christophe Vaison/Pascal Duffour rallie également l’arrivée avec le sourire. « La bagarre avec Christophe Casanova/Stéphane Delleaux (BMW M3) s’est poursuivie jusque dans la dernière spéciale et s’est achevée à notre avantage. Mais au-delà du résultat sportif, l’excellente entente entre les pilotes, l’ambiance générale et la sympathie des gens font du Tour de Corse Historique un rallye extraordinaire avec un nombre incroyable de belles voitures au départ. »

Révélation de l’édition 2022 avant d’abandonner à mi-parcours, l’équipage Florent Jean/Maxime Wilmot (Porsche 911) se classe troisième du classement VHC (catégorie E à J1) derrière les deux pilotes professionnels que sont Romain Dumas et Alain Oreille. Le duo Christophe Casanova/Stéphane Delleaux (BMW M3) termine quant à lui troisième de la catégorie J2 : « Nous nous sommes battus à coups de secondes jusqu’à la fin avec Christophe Vaison. C’était vraiment super sympa ! ».


Christophe Vaison/Pascal Duffour (BMW M3).

Christophe Casanova/Stéphane Delleaux (BMW M3)

En VHRS (Véhicules Historiques de Régularité Sportive), l’équipage Lionel Garnier/Bertrand Triffault (Porsche 912) s’impose au classement général toutes moyennes confondues et en moyenne Modérée. Les Belges Stéphane et Thomas Blaise (VW Golf) remportent la moyenne Intermédiaire, les Allemands Rudolf Hofmann/Axel Weinand (Alfa Romeo Giulia Super) la moyenne Basse et les Français Arnaud Labessouille/Guillaume Bousquet (BMW 323i) la moyenne Haute. Quant au classement par Equipe, il revient au Team Espoir contre le Cancer composé des équipages Pascal Perroud/Christophe Marques (Porsche 911), Jean-Michel Paret/Roland Salvi (Porsche 911 SC) et Denis Léger/Christian Boulanger (VW Golf GTI).

Au-delà des résultats sportifs, cette 23ème édition du Tour de Corse Historique restera marquée par le tragique accident survenu le mardi 10 octobre dans l’ES3 (Col de Bacino - Borivoli). Le Comité d’Organisation et l’ensemble des concurrents présentent leurs plus sincères condoléances à la famille du spectateur décédé et apportent leur plus profond soutien aux deux blessés hospitalisés ainsi qu'à leurs proches.

Marie-Ange Dini (Présidente du Comité d’Organisation) : « L’ensemble de l’organisation et des concurrents du Tour de Corse Historique a été très affecté par le décès du spectateur porto-vecchiais et par l’hospitalisation de deux blessés. Dans cette situation dramatique très compliquée, il nous a fallu tenir nos engagements envers l’ensemble des équipages venus de France et du reste du monde. Nous remercions les concurrents pour leur présence, leur compréhension et leur soutien lors de cette 23ème édition endeuillée par l'accident qui a marqué la première étape du rallye ».

Commentaires


bottom of page