top of page
  • PICTO_YT
  • PICTO_INSTA
  • PICTO_FB

Duel aux avant-postes


Olivier Capanaccia/Audrey Nesta (BMW M3).


Après le drame ayant endeuillé le rallye lors de la première étape et la journée de deuil observée le lendemain par le Comité d’Organisation ainsi que l’ensemble des concurrents par respect pour les victimes et leur famille, la 23ème édition du Tour de Corse Historique a été relancée aujourd’hui.

Au programme figuraient quatre-vingt-douze kilomètres d’épreuves spéciales répartis en quatre tronçons, à l’issue desquels Olivier Capanaccia, associé à Audrey Nesta à bord d’une BMW M3, est parvenu à prendre la tête du classement général VHC (Véhicules Historiques de Compétition) toutes catégories confondues en signant le temps scratch des deux premières et de la dernière épreuves spéciales de la journée : « Nous avons bien roulé ce matin avec deux temps scratch à la clé. Puis, c’était au tour de Romain Dumas de se montrer le plus rapide dans l’ES suivante. Enfin, dans la dernière ES, nous avons vraiment attaqué et cela a payé. Ce soir, nous sommes vraiment contents de rejoindre Calvi en tête du classement général (et de la catégorie J2. Ndlr) » concluait le pilote de Porto-Vecchio.

Romain Dumas/Denis Giraudet (Porsche 911).

Alain Oreille/Sylvie Oreille (Porsche 911

Carrera RS).

Leader à l’issue de la première journée avec deux temps scratch à son actif, Romain Dumas copiloté par Denis Giraudet à bord d’une Porsche 911, s’adjuge le meilleur chrono dans l’ES Novella/Olmi Cappella et rejoint la capitale de la Balagne en deuxième position au classement général provisoire (et en tête de la catégorie E à J1). « Les deux premières spéciales ont été dures pour nous car certaines portions étaient humides et cela ne nous avantage pas par rapport aux BMW. Nous avons très bien roulé dans la troisième ES. Quand à la quatrième ES, je pensais franchement que nous nous serions mieux classés à l’arrivée. Nous allons encore progresser sur nos réglages ».

Vainqueur des éditions 2020 et 2022 du Tour de Corse Historique, l’équipage Alain et Sylvie Oreille se place au troisième rang de la hiérarchie générale (2ème de la catégorie E à J1) avec sa Porsche 911 arborant le n°1. « Nous sommes très contents. La voiture fonctionne à merveille, beaucoup mieux que l’an dernier sur le plan moteur. Nous sommes à notre place au classement et le rallye est encore long ! » expliquait l’ancien double champion du monde des rallyes en Groupe N (1989 et 1990) et vainqueur du Tour de Corse WRC 1989 au volant de sa Renault 5 GT Turbo officielle.

Après une première étape décevante en raison de mauvais réglages sur sa BMW M3, Christophe Vaison, double champion de France de rallycross et vainqueur du Tour de Corse Historique en 2014 et 2015 avec une Lancia 037, remonte à la 4ème place de la hiérarchie générale (2ème de la catégorie J2) : « Nous avons assoupli l’amortissement de l’arrière de la voiture et elle se comporte beaucoup mieux désormais, même si quelques améliorations sont encore à apporter. Nous allons essayer de rester dans le Top 4 et continuer à accumuler de l’expérience avec la BMW M3 qui est une auto délicate à cerner ».

Parmi les favoris de cette édition, signalons l’abandon du pilote insulaire Thomas Argenti, victorieux de la catégorie J2 en 2022, victime d’une panne d’embrayage sur sa Porsche 911.


Christophe Vaison/Pascal Duffour (BMW M3).

Christophe Casanova/François-Xavier Buresi (BMW M3)


Commentaires


bottom of page