top of page
  • PICTO_YT
  • PICTO_INSTA
  • PICTO_FB

Des pilotes de renom au départ

En attendant le mois de juin et la diffusion d’une première liste des engagés, le Tour de Corse Historique révèle l’identité de quatre pilotes illustres attendus au départ de Porto-Vecchio le 5 octobre 2024.


Bruno Saby - L’inconditionnel


Après plusieurs participations en régularité, Bruno Saby se laisse tenter cette année par un retour à la compétition (VHC). Bien conseillé par François Delecour, l’Isérois a jeté son dévolu sur une Subaru Legacy identique à celle que pilotaient Markku Alén, Ari Vatanen et Colin McRae au début des années 1990. Le timing s'annonce serré pour le Garage Evocars en charge de la reconstruction de la voiture qui ne devrait pas rouler avant septembre.


S’il avoue ne pas trop savoir quel objectif se fixer, Bruno Saby n'est – de toute façon – pas à une ligne de palmarès près, celui-ci étant déjà riche d'un titre Champion de France des Rallyes en 1981 (Renault 5 Turbo), d'une victoire au Tour de Corse 1986 (Peugeot 205 T16) et au Monte-Carlo 1988 (Lancia Delta HF 4WD), de deux titres de Champion de France des Rallyes Terre en 1990 et 1991 (Lancia Delta Integrale 16V), d'une victoire au Paris-Dakar 1993 (Mitsubishi Pajero) et d'une Coupe du Monde des Rallyes-Raid en 2005 (Volkswagen Touareg).


Après avoir exercé son métier de pilote au plus haut niveau pendant 40 ans, Bruno Saby s’emploie désormais à récolter des fonds pour l'association « Espoir Isère Contre le Cancer » dont il est le parrain.



John Buffum - American hero


Il n'y a pas d'âge pour découvrir la Corse. La légende américaine des rallyes John Buffum aura attendu 81 ans !


Jeune adulte, le natif du Connecticut (Nord-Est des États-Unis) ne rêvait pas de circuits ovales, mais de pistes poussiéreuses et de cols enneigés. C’est donc en traversant l’Atlantique qu’il a d’abord assouvi sa passion, se classant 12e du Monte-Carlo 1969 sur une Porsche 911 puis en devenant le premier – et à ce jour le seul – pilote de son pays à remporter une manche du Championnat d’Europe, sur une Audi Quattro (ADAC-Sachs 1983, puis Rallye de Chypre 1984). Au volant de la Groupe B allemande, John Buffum a aussi remporté deux fois Pikes Peak dans la catégorie « Unlimited » et amélioré le record de la montée en 1983 (battu par Michèle Mouton l’année suivante). Tout aussi spectaculaire, l'Américain cumule 11 titres et 120 victoires dans son championnat national le SCCA ! Excellent pilote… Et manager, il a notamment fait courir quelques « pointures » comme Pete Conrad (astronaute d’Apollo 12), Paul Newman, Ken Block ou encore Travis Pastrana.


John Buffum découvrira la Corse au volant d’une Ford Escort RS 2000 MK II de 1980 inscrite en régularité (VHRS).



Tom Pieri - La relève


Un jeune espoir des rallyes au volant d'une voiture de collection… La démarche n’est pas forcément commune ! Preuve de son amour pour la discipline, Tom Pieri sera au départ du Tour de Corse Historique pour la deuxième fois au volant d'une BMW M3 E30, voiture qu'il avait en poster dans sa chambre quand il était enfant.


Âgé de 25 ans, Tom Pieri a débuté sa carrière il y a cinq ans en partageant le volant d’une Citroën AX avec un ami d’enfance. C’est l'opération de détection Rallye Jeunes qui a réellement lancé son ascension dans la discipline, lui ouvrant les portes du Championnat de France qu'il a disputé pour la première fois en 2020 au volant d’une Ford Fiesta R2T. Vainqueur Trophée Clio Junior en 2022, il évolue cette année en Championnat du Monde avec un programme de trois manches avec une Renault Clio Rally 3. Pour son premier rendez-vous au Portugal début mai, il s'est fait remarqué en signant trois temps scratchs dans la catégorie WRC3. La suite à la fin du mois en Sardaigne, puis début août en Finlande.


Au volant de la BMW M3 appartenant à son ami Philippe Fertoret et préparée par EvoRace, Tom Pieri se posera à coup sûr comme un candidat sérieux à la victoire finale du Tour de Corse Historique en compétition (VHC). Mais qu’importe le résultat, c’est surtout par ses glissades qu’il régalera le public ainsi que les 30.000 fans qui le suivent quotidiennement sur Instagram !



Alain Oreille - La référence


Dans toute l’histoire des rallyes, Alain Oreille demeure le seul pilote à avoir remporté une manche de WRC au volant d’une voiture de série du Groupe N. C’était en 1989 sur les pistes du Bandama, Côte d'Ivoire, avec une Renault 5 GT Turbo. Cet exploit, retentissant à l’époque, s’accompagnait la même année d’un titre de Champion du Monde en Groupe N avec, notamment, une victoire de classe au Tour de Corse. Fidèle à la Régie de 1984 à 1996, Alain Oreille a été de toutes les campagnes, de la R11 Turbo à la Mégane Maxi, en passant par la Clio Williams et la R5 Turbo – dont une série limitée porte son nom.


Trois décennies plus tard, le pilote de Martigues n’a pas perdu la main, ni sa générosité légendaire. Lui, qui a pratiquement mené toute sa carrière au volant de voitures de type « traction », s’amuse désormais avec des propulsions, en compagnie de son épouse Sylvie. Deux fois 2e en 2014 et 2015 sur une Opel Ascona 400, le couple a remporté le Tour de Corse Historique en 2020 et 2022 sur une Porsche 911 Carrera RS 3.0 de 300 cv préparée par la famille Joffroy à Arles.


C’est avec cette même voiture que l’équipage se présente comme un candidat sérieux à la victoire en 2024, même si Alain Oreille avoue surtout trouver son plaisir à « refaire les spéciales d'avant et se rappeler d’un temps où le rallye était à taille humaine ».



.

Comments


bottom of page