• PICTO_YT
  • PICTO_INSTA
  • PICTO_FB

Etape 4 : Calvi / Propriano Duels à tous les étages !


Demain, les concurrents de la 22ème édition du Tour de Corse Historique s’élanceront du parc fermé de Propriano pour disputer les quatre dernières épreuves spéciales du rallye et prendre la direction du podium final qui se tiendra à Porto-Vecchio. Après avoir disputé 314 kilomètres d’épreuves chronométrées réparties sur 15 tronçons, les équipages toujours en course devront encore parcourir 68 km contre le chronomètre afin de se départager définitvement dans la hiérarchie des différentes catégories.

En tête du classement VHC (Véhicules Historiques de Compétition), catégorie dont le leader sera désigné comme le vainqueur du Tour de Corse Historique, l’équipage Alain Oreille/Sylvie Oreille (Porsche 911 Carrera RS) compte 1’27 d’avance sur Jean-Baptiste Botti/Yoann Raffaelii (Porsche 911) et 5’46 sur Joël Marchetti/François-Xavier Buresi (Ford Escort MK1). Autrement dit, même si l’actuel leader est un équipage très expérimenté (Alain Oreille a été double champion du monde des rallyes en Groupe N en 1989 et 1990 et vainqueur du Tour de Corse WRC 1989 avec une Renault 5 GT Turbo officielle, sans oublier sa victoire au Tour de Corse Historique en 2020), sa faible avance ne lui autorise aucune erreur pour définitivement s’imposer.

Pour la période J2 réservée à des modèles plus récents, la lutte finale promet également d’être passionnante. Les deux équipages les mieux classés à la veille de la dernière journée de compétition, à savoir Thomas Argenti/Mathieu Tyran en tête et Christophe Casanova/Stéphane Delleaux, tous deux sur BMW M3, ne sont séparés que de 1’24. Un écart qui ne permet pas, loin s’en faut, à l’actuel lauréat de cette catégorie de tenir, là-aussi, sa victoire pour acquise. D’autant que le Christophe Casanova, titulaire de trois victoires consécutives en J2 en 2019, 2020 et 2021, possède une expérience en rallyes historiques - de surcroit aux commandes d’une BMW M3 - dont le jeune Thomas Argenti ne dispose pas.


Les pronostics dans ces deux classements demeurent donc largement ouverts. Les quatre tronçons chronométrés constitueront un final à suspens et offriront quoiqu’il arrive un superbe vainqueur à la 22ème édition de ce rallye de légende.

En VHRS (Véhicules Historiques de Régularité Sportive), l’équipage encore leader la veille, Pascal PERROUD/Guillaume ALLAIS (Porsche 911 Carrera T), a rétrogradé au 4ème rang, laissant les commandes à Pierre Melin/Nathalie Melin Guilland (Porsche 911) devant Jean-Luc George associé à Denis Giraudet (ancien équipier de Didier Auriol avec lequel ils ont remporté 4 rallyes du championnat WRC) et Emmanuel Saussereau/Stéphane Poulard (Fiat 124 Abarth). Par conséquent, la hiérarchie finale peut également changer à l’issue des quatre ultimes épreuves spéciales.

PROGRAMME - DERNIERE JOURNEE

La journée de samedi verra les équipages quitter Propriano pour rallier Porto-Vecchio (ville de départ et d’arrivée). Les dernières épreuves spéciales seront : Martini/Fozzano (14,702 km), Pont d’Accoravo/Zerubia (20,751 km), Quenza/Zonza (5,995 km) et Bavella/Kamiesh (26,602 km). La cérémonie d’arrivée et la remise des prix sur le podium sont prévues à partir de 12h47.