Une deuxième étape sous le joug implacable de la pluie


Pour ce dernier jour de course, la météo capricieuse risquait de contrarier les ambitions des concurrents. Seul Santini/Guidi semblaient sereins, en tête avec 1’40’’ d’avance. Au départ, le pilote parlait d’ailleurs de « gérer la course ».

Derrière lui, il n’était pas question de gestion, mais de maintenir un rythme élevé. Dès la première spéciale, c’était un concert de coups de freins à mains et de glisses dans des épingles rendues piégeuses par la pluie, pour le plus grand plaisir des spectateurs. A ce petit jeu, la Ford de Marchetti/Siaudrau, hors course après un abandon en spéciale la veille, s’est distinguée en remportant les 4 spéciales.

Tout en gérant sa course, le pilotage au scalpel de Santini/Guidi permettait à la Porsche 911 de grapiller encore quelques secondes au général. Marcelli/Aubeuf sur Ford Escort RS Mk2 conservent sa deuxième place. Enfin, saluons la remontée de Mirand/Salini sur leur BMW 323i qui s’offrent sur le fil la dernière marche du podium. L’expérience de Mirand sous la pluie aura été décisive.

En régularité, le duo Albertini/Albertini sur Lancia Fulvia accroissait son avance grâce à une victoire en spéciale, s’adjugeant finalement le classement général de l’épreuve. Mourenon/Mourenon sur Renault 5 Alpine et Pedone/Giraudet sur Lancia Fulvia Sport Zagato complètent le podium.



Lundi 12 Mars 2018