Une précieuse Maserati venue d’Argentine


Thomas Hinrichsen est un amateur éclairé d’automobiles anciennes. Friand de rallyes historiques, cet argentin a toujours rêvé de visiter la Corse. L’un de ses amis finira par lui suggérer de faire le Tour de Corse, nouvelle étape de ses campagnes européennes après le Tour Auto, la Nuvolari ou les Mille Miglia.

Son arme de prédilection en VHRS ? Une Maserati 200Si de 1957, châssis 2419 ayant couru en compétition. N’a-t-il pas peur de risquer sa précieuse Maserati sur les routes escarpées de l’île Corse ? Il faut croire que non : « On ne possède pas ce genre d’auto pour la regarder, on a beaucoup de chance d’avoir une voiture comme ça et je pense que c’est aussi une chance de pouvoir la conduire. »

Toutefois, le pilote hésite encore entre sa Maserati et sa Ferrari 330 GTS. La raison n’est point pécuniaire, mais pratique : « Je dois organiser le déplacement de mes bagages et dans la Maserati, on ne peut absolument rien mettre, alors qu’il y a un peu de place dans la Ferrari. Mais j’aimerais vraiment prendre la Maserati. »

Passionné et ambitieux, Thomas Hinrichsen reste humble devant le défi que représente le rallye Corse et la perspective d’une victoire : « On souhaite une telle quantité de choses dans la vie mais on doit être humble. Evidemment, on va se battre parce que cela fait partie de la course et on va faire du mieux qu’on peut. »

La seule chose dont il soit sûr, c’est qu’il prendra un plaisir extraordinaire au volant de sa voiture.

Jeudi 13 Juillet 2017

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Novembre 2017 - 20:00 Suivez l'émission Direct Auto

Mardi 10 Octobre 2017 - 16:23 Les résultats complets du Tour 2017

Samedi 7 Octobre 2017 - 18:40 Une dernière étape spectaculaire !