Tour de Corse, épreuve de force


Tous les concurrents en témoignent : le Tour de Corse Historique figure parmi ces épreuves uniques, viscérales, qui engagent une auto et son équipage dans des marathons que ne renieraient pas les pilotes professionnels des grandes heures du Championnat d’Europe des Rallyes. Cette épreuve se vit autant qu’elle se court.

L’abnégation de l’équipage est au-delà de l’imaginable, à l’image du pays qu’il traverse. C’est pour cette atmosphère si particulière qu’une équipe de bénévoles se démène chaque année afin qu’en perdure l’esprit, l’ambiance et l’amitié entre tous les concurrents.

L’édition 2017 ne devrait pas faire exception à la règle : Sur un parcours long de 840 kilomètres, on comptera 17 épreuves spéciales totalisant 340 kilomètres, sur des tracés parfois identiques à ceux empruntés par le WRC, notamment lors de la première étape à Porto-Vecchio. Cette édition comptera également plusieurs spéciales d’une longueur supérieure à 25 kilomètres. Les machines, les pilotes, les mécaniciens seront tous poussés dans leurs derniers retranchements.

A la catégorie reine du VHC où les concurrents s’affrontent avec acharnement contre le chrono, s’ajoute la catégorie VHRS consacrée à la régularité. Pourtant, les concurrents du VHRS ne ménageront pas non plus leurs efforts afin de tenir des moyennes si délicates à respecter au regard des dizaines de virages qu’offrent les routes corses.

Le Tour de Corse Historique n’est pas une simple épreuve automobile. C’est une aventure mécanique et humaine dont nul ne sort indemne. Ce n’est pas pour rien que ceux qui s’y essaient ne peuvent plus s’en passer. A votre Tour ?

Samedi 24 Juin 2017

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Juillet 2017 - 18:00 Note d'information

Jeudi 13 Juillet 2017 - 19:33 Une précieuse Maserati venue d’Argentine

Samedi 8 Juillet 2017 - 11:00 Un Shakedown pour se mettre dans le rythme